norme-gsm-iot

De nouvelles normes GSM pour l’IOT

L’IoT fait évoluer les normes GSM
Tout en déployant son réseau LoRa, Orange continue les travaux de normalisation des futurs réseaux cellulaires 2G et 4G qui devraient être opérationnels en 2017. L’opérateur travaille sur la connectivité multiple pour que tous les réseaux disponibles puissent être potentiellement utilisables par un objet connecté. L’IoT a en effet créé un nouveau besoin qui nécessite l’adaptation des normes actuellement en vigueur.

La norme 2G EC-GSM

Orange et Ericsson ont décidé ensemble de tester d’ici la fin de l’année plusieurs fonctions destinées à moderniser les réseaux 2G et 4G afin qu’ils répondent aux enjeux de l’Internet des Objets. Parmi ces fonctions se trouvent l’EC-GSM (Enhanced Coverage GSM). Tout comme le réseau LoRa, l’objectif est d’étendre la couverture du réseau 2G à des espaces comme les sous-sols. Le standard EC devrait pouvoir être opérationnel d’ici la fin de l’année 2016. Les premiers objets connectés compatibles avec cette norme devraient quant à eux apparaitre d’ici 2017-2018.

Le 4G LTE

Orange et Ericsson travaillent également sur le 4G LTE catégorie 0 et le PSM (Power Saving Mode), les deux devant théoriquement être opérationnels en 2017. Ces modes ont pour objectif d’améliorer l’autonomie des objets connectés en minimisant la consommation électrique. C’est Sequans qui fournira le module de test. Actuellement, une première phase en laboratoire est menée. Elle a commencé le 23 novembre et devrait s’achever le 4 décembre prochain. Ensuite, une phase de test en région parisienne, sur le réseau d’Orange, sera lancée du 7 au 18 décembre. La nouvelle norme est déjà en cours d’élaboration par l’organisme de normalisation 3GPP. La technologie radio à bande étroite visant l’IoT sera standardisée sous le nom de NB-IoT (Narrow Band Internet of Things). Outre l’intégration des fonctions d’économie d’énergie, elle devrait également prendre en compte entre autres une très bonne couverture à l’intérieur des bâtiments et un coût de connectivité faible. Le réseau LoRa répond déjà à ces exigences.

La 5G

A l’horizon 2020-2022, c’est la 5G qui définira les standards de l’IoT. Comme l’explique le Directeur de la Stratégie France d’Ericsson, Viktor Arvidsson, « la 5G, c’est la multiplicité de la connectivité, alors que la 4G était plus limitée à la data et à l’Internet mobile ». Le débit annoncé pour le moment atteint 10 gigabits par seconde. Les réseaux 5G devraient donc se montrer plus rapides, moins gournmands en énergie, mais aussi plus intelligents. Les normes standards liées au 5G devraient viser l’unification de l’architecture des réseaux de communication pour une connexion homogène. En effet, le futur sera marqué par la naissance de villes intelligentes et la présence d’une grande diversité de modes de communication (Bluetooth, UWB,…) devrait, selon le chercheur Zhiguo Ding, poser problème.

Ces nouvelles normes impacteront directement la conception des futurs traceurs gps. En effet, elles devraient permettre d’accroître l’autonomie des GPS grâce à une connexion sur des réseaux peu gourmands en énergie. D’autre part, il est bien évident qu’une amélioration de ces réseaux aura une influence positive sur le fonctionnement des trackers, les zones difficiles (caves, sous-sol, tunnels,…) pouvant bénéficier des avancées technologiques de la norme 2G EC-GSM par exemple.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *