Lora-alliance

Le point sur le réseau LoRa : la bataille Orange-Bouygues… et les autres

Orange lance son kit de connectivité LoRa

En mars, Bouygues Telecom avait annoncé le déploiement du premier réseau LoRa suivi, six mois plus tard, par l’opérateur Orange. Tous les deux semblent décidés à mettre le paquet pour proposer rapidement une couverture convenable. Depuis quelques semaines, Orange poursuit sa conquête du marché de l’Internet des Objets en proposant un kit de connectivité LoRa destiné aux start-ups et industriels qui souhaiteraient développer un objet autour du Lora.

Le kit de connectivité LoRa

En novembre, Orange a lancé son kit de connectivité LoRa (pour ‘Longue Range’ ou ‘longue portée’ en français) destiné aux start-ups et aux industriels partenaires de l’opérateur. Ce kit clé-en-main permet de développer et de prototyper les objets connectés en LPWAN (Low Power Wide Area Networks) (radio-technologies à longue distance) sur le futur réseau LoRa. Disponible sur le site d’Orange Partner, il peut à ce jour être utilisé sur les réseaux expérimentaux LoRa d’Orange, à savoir à Grenoble et sur deux sites de la région parisienne.

En quoi consiste ce nouveau réseau ?

Le réseau LoRa concerne les objets connectés. Il s’agit en réalité d’une technologie de modulation permettant de réduire les coûts et la consommation électrique des appareils s’y connectant. De ce fait, ces derniers seraient dotés d’une autonomie sur batterie plus grande (de l’ordre d’une dizaine d’années), un atout indéniable pour des traceurs par exemple.

Contrairement aux réseaux de type 3G ou 4G qui se basent sur un protocole IP, LoRa utilise un tout nouveau protocole appelé LoRaWAN. Il permet de paramétrer le cycle émission / réception (continu, discontinu) et donc de jouer sur la consommation en énergie (un cycle continu étant bien plus énergivore qu’un cycle discontinu). LoRa est un réseau longue portée à débit compris entre 0,3 et 50 kbps, soit un débit plus faible que le 2G. Les signaux sont capables de traverser des bâtiments mais aussi d’atteindre des pièces en profondeur comme les caves et sous-sols. Cette caractéristique est intéressante pour localiser des objets de valeur gardés dans des zones difficiles d’accès.

Contrairement à son concurrent Sigfox, LoRa est un réseau ouvert. Toute entreprise peut donc créer son propre réseau LoRa pour l’exploiter. Il faudra pour cela se munir d’une antenne reliée à Internet (par Wi-Fi, câble Ethernet, 3G,…) avec une station de base émettant en France sur la bande 868 MHz. Les objets connectés devront quant à eux être équipés d’une puce LoRa qui leur permettra de recevoir le signal de l’antenne.

Concrètement, le réseau LoRa pourrait être utilisé pour une multitude d’applications dont la localisation par triangulation de véhicules, le suivi de l’état des équipements, la gestion de l’éclairage public ou encore la traçabilité de flotte.

Chez Atexys, nous mettons actuellement au point un traceur GPS doté d’un module LoRa. Il ne remplacera pas le module GSM actuel mais viendra le compléter. Ce nouveau produit renfermera donc un concentré de technologies qui permettra de bénéficier des avantages de chaque réseau. Les performances de ce nouveau traceur n’en seront que meilleures.

Les divers acteurs du déploiement du réseau LoRa

Plusieurs entreprises ont rejoint l’association LoRa Alliance. En France, on y retrouve Bouygues Telecom, un opérateur particulièrement engagé dans le déploiement de son réseau LoRa qu’il a lancé en juin dernier. Orange a quant à lui prévu de lancer le sien début 2016. Côté français toujours, Archos s’est déjà bien investi également, tout comme Qowisio, une start-up angevine membre de LoRa Alliance depuis octobre.

Le réseau LoRa présente un intérêt stratégique certain, y compris dans le domaine de la géolocalisation où des traceurs fonctionnant sur plusieurs réseaux complémentaires vont pouvoir voir le jour. On estime à 50 milliards le nombre d’objets connectés à l’échelle mondiale d’ici 2020. Même si les bénéfices ne sont pas encore gigantesques, les opérateurs y voient un marché à ne pas négliger.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *