rugby-traceur-gps

Les balises GPS au rugby

Le GPS et ses essais au rugby

Contrairement aux idées préconçues, les balises GPS n’ont pas pour seule vocation d’être accrochées sur un véhicule pour le pister. Elles peuvent avoir bien plus d’utilités qu’on ne le pense.

Ainsi, à l’occasion de la coupe du monde de rugby, de nombreux magazines et journaux ont fait état d’une application intéressante des technologies de géolocalisation dans le sport.

En effet, des balises GPS appelées « SensorEveryWhere » ont littéralement été exposées devant les projecteurs. Si les essais sur les joueurs français datent déjà de 2011, le boîtier GPS n’était porté que lors des entraînements. Ce n’est que cette année, à l’occasion du match France / Italie du tournoi des six nations, que l’appareil a fait son entrée officielle sur terrain. Certains parlent de surveillance, d’autres d’amélioration des performances. Dans tous les cas, la balise sert à enregistrer en temps réel tout un tas d’informations propres à chaque joueur (distance parcourue, vitesse de course, accélération,…). Des fonctions spéciales permettent également d’enregistrer les chocs subis et la fréquence cardiaque. Pour certains médecins, ce système représenterait une aide pour prévenir les blessures et s’assurer de la santé des joueurs pendant un match. En pratique, le boitier contient des capteurs qui communiquent avec plusieurs satellites placés en orbite et qui relèvent la position du joueur à 30 cm près. Il comprend également des accéléromètres, une centrale inertielle et un cardiofréquencemètre afin de pouvoir calculer l’accélération du rugbyman et son rythme cardiaque. L’ensemble des données sont envoyées sur les ordinateurs du staff pour un suivi en temps réel. Elles servent aussi à l’analyse du déroulement du match après la rencontre.

Des balises GPS au quotidien

En dehors des besoins sportifs, les balises GPS s’avèrent particulièrement utiles pour accompagner les personnes atteintes d’Alzheimer. La géolocalisation permet notamment aux proches de retrouver facilement le porteur du traceur. A noter également que la balise peut envoyer un signal d’alerte lorsqu’elle émet en dehors du périmètre autorisé. Dans un tout autre domaine encore, le système GPS peut aussi s’intégrer sur des balises équipées d’un détecteur de verticalité. En cas d’accident, la (ou les) personne(s) à prévenir reçoivent un SMS (voire un appel vocal) indiquant la position GPS du travailleur. Le dispositif se montre efficace en réitérant l’opération jusqu’à obtention d’une confirmation de réception du SMS ou de l’appel. Cette précaution vise en particulier à assurer la réelle prise en charge du salarié. De tels appareils permettent aux employeurs disposant de travailleurs isolés exerçant seuls leur activité de se mettre en conformité avec l’article R 237-10 du code du travail, qui les oblige à mettre à disposition de ces salariés les moyens nécessaires pour qu’ils puissent rapidement recevoir de l’aide en cas de problème.

Les traceurs GPS trouvent donc leurs applications dans de nombreux domaines. Tous les corps de métiers peuvent être ciblés par ce type de balises, que ce soit pour des raisons de sécurité, de suivi de matériel ou même d’amélioration de performances.